téléphone rose sans attente, délicieux service de dial hot pour adulte qui fait saliver et jouir  jusqu'a la dernière goutte, et oui !

Partie fine de cul pour initiation sodomie voulue et désirée avec ce mec

La joie de l’amour au tel avec cette joyeuse partie fine de cul

Bonjour, je suis Vanessa - une jolie jeune femme de 25 ans aux cheveux colorés et aux yeux de couleur vert d'eau. Mon physique séduisant et séducteur avec mes beaux seins me permet de me démarquer dans la foule.
Récemment, j'ai cherché de nouvelles aventures romantiques et j'ai exploré les profondeurs des plaisirs sensuels avec des hommes par ce numéro tel rose.
J'aspire à une connexion plus profonde, quelque chose qui va au-delà du niveau superficiel de cette partie fine de cul.
Mon désir de me livrer à une conversation érotique avec le bon partenaire s'est renforcé de jour en jour.
Qu'il s'agisse d'engager une conversation torride ou d'explorer mes envies, je suis impatiente de repousser les limites de ma sexualité.
Alors, si vous êtes à la recherche d'une expérience palpitante, prenons contact par ce service téléphone rose et explorons ensemble cette partie fine de cul et le côté sauvage de ce plaisir.
partie fine ce cul avec anal
Bon plan cul baise avec cette nana

La joie pour du cul pour ce plaisir tant recherché avec ce beau blond

Salut je suis Vanessa, une mignonne demoiselle aux cheveux colorés de 25 ans.
Je me cherchais un peu sur le plan sexuel ces derniers temps. Car j'avais des envies d'exploration plus approfondie des plaisirs charnels.
Je me testais, mais je ne savais pas trop vers qui me tourner pour exaucer ces désirs qui m'habitaient. Enfin je ne voulais pas attendre le sacro saint petit copain ou bien "le" bon mec pour me lâcher. Alors quand j'ai rencontré le grand frère de mon amie Lolita, un certain Vincent la trentaine. Je me suis dit tout de suite qu'il serait un bon initiateur.
Ou du moins un bon complice de galipettes pour cette partie fine de cul, pour peu que nous soyons discret. Car je ne suis pas sûre que ce serait au gout de ma copine de savoir que je batifole avec son frère chéri.
Cette rencontre s'est faite dans sa chambre d'étudiante.
Nous prenions l'apéro avec son frère et des amis à lui. De plus, c'étais la première que je le rencontrait, il était beau, grand avec ces cheveux blonds qui retombaient en mèches souples devant ses yeux. Il passait régulièrement une main nonchalante dans ses mèches, vraiment trop à croquer.

J'ai eu cette pulsion que ce soit lui, mon enseignant des charmes de la luxure au cours de cette partie fine de cul.


De plus je le sentais ouvert, sensuel, patient et j'avais envie de voir jusqu'ou nous pourrions aller ensemble dans cette partie fine. Et à quel point il pourrait m'aider à satisfaire mes appétits charnels.
Nous avions commencés à nous dragouiller à cet apéro, a la fin de soirée. Lolita à finie par partir avec garçon sur lequel elle avais le grappin. En me laissant en plan en me disant que je pouvais dormir ici si je voulais.
Du coup tout le monde est peu à peu parti et je suis retrouver seule avec Vincent sur le petit lit de Lolita à discuter sans se rapprocher d'avantage. Nous étions sur le matelas mou entouré de murs couverts d'affiche et de poster, ambiance campus d'université. J'étais comme l'héroïne d'un film à l'eau de rose américain.
Il n''arrêtait pas de relancer la conversation, et au détour d'une phrase, il a fini par pencher son visage sur moi.
Je lui ai donné mes lèvres à baiser, ma bouche à prendre, ma langue à malaxer avec la sienne.
Son visage a fondu contre le mien, et son corps s'est coulé contre mon buste. Je me consumais de désir pour lui et son assurance me donnais des ailes pour cette partie fine de cul à venir.

Vincent m'as allongée sur le lit, mon jean a glisser sur mes cuisses, mon débardeur est remonté sur mon torse pour s'arrêter juste au dessus de mes seins au tétons durs.

Et laisser mes gros globes prendre toute leur ampleur à l'air libre.
Touche toi, j'ai envie de voir comment tu fais, m'a t'il soufflé à l'oreille.
Ca m'as fait tressaillir et j'ai trouvé ça irrésistible.
Aucun homme ne m'avait jamais suggéré ce genre de choses auparavant. Par conséquent, j'ai avancé une main timide entre mes cuisses et je me suis mise à me caresser comme je fais chez moi sous ma couette. A me frotter délicatement mon clitoris avec plusieurs phalanges rapprochées entre elles. Le contact de ma peau contre mon intimité baveuse sous le regard de cet homme qui visiblement voulait apprivoiser mon plaisir était jouissif.
Je me donnais du plaisir en toute liberté, pendant que Vincent caressait avec tendresse ma poitrine dénudée et mon visage. C'est en endroit dont je ne soupçonnais pas qu'il soit aussi érogène. La pulpe de ses doigts contre mes joues me donnait des frissons qui circulaient jusqu'au fond de ma culotte. J'ai fini par me déshabiller pour lui offrir mon corps. Il s'est dénudé à son tour, ses yeux plongés dans les miens et nous pu se découvrir sans aucun artifice.

Je me suis mise à quatre pattes étonnamment libre tous orifices dardés en arrière pour cette partie fine de cul

Mon initiateur à pris mes fesses dans ses mains avec émerveillement passant ses doigts sur mes différents trous en les stimulant habillement que j'en haletais comme une petite chienne. Puis je me suis retourné sur le lit pour prendre sa bite dans la bouche pour explorer sont gout et sa texture. Pendant que le pompait, j'avais cette obsession qu'il me pénètre, qu'il m'assaille jusqu' l'évanouissement.
Non seulement je voulais m'en remettre à lui pour éprouver des sensations. Mai encore je cherchais à découvrir, notamment la sodomie que je voulais essayer.
Je luis a dit.
De nouveau à quatre pattes les fesses en l'air et, tout en me massant le clito en reproduisant les gestes que je lui avait montrés. Enfin il est entré progressivement dans mon cul en tâchant de l'apprivoiser peu à peu. S'arrêtant parfois pour me caresser et m'élargir.
Un nouvel univers de sensations s'offrait à moi, je sentais le potentiel explosif de cet endroit si intime pendant cette partie fine de cul.
De plus j'ai joui plusieurs fois tellement sa stimulation clitoridienne était précise, j'était comme folle.
A chaque orgasme, il s'enfonçait un peu plus dans mon intimité et il m'écartelait pour plus de plaisir. Nous avons changer de position pour me mettre sur le dos et lui offrir en grand le passe dans petit trou. Mes fesses emboitées entre cuisses, ses genoux à coté de moi il avait la vue sur ma chatte dégoulinante et il s'enfonçait toujours plus. Il osait même à présent les allées et venues dans mon fondement. Finalement je me suis mise à frotter mon clito offert pour jouir une énième et ultime fois.
Cette fois ci j'ai vraiment eu l'impression que mon orgasme me prenait aussi par le cul.
C'est d'ailleurs à ce moment là qu'il à éjaculer en moi.
Notre rapprochement nous avais emmener à des niveaux de plaisir très élevés par cette partie fine de cul avec le frère de ma copine. D'ailleurs, je ne lui est encore rien dit.